Qu’est-ce que la broderie anglaise ?

L’art de la couture et de la broderie intéresse de plus en plus de personnes. La broderie est une activité assez complexe et qui demande de la technique. C’est pourquoi il est indispensable de se familiariser avec les différentes techniques existantes de broderie. Parmi ces techniques, vous pouvez retrouver la broderie anglaise qui depuis quelque temps gagne vraiment en popularité. Qu’est-ce que la broderie anglaise ? Comment la réaliser ? Pourquoi préférer ce type de broderie ? C’est ce que vous allez découvrir tout au long de cet article.

Mieux comprendre la broderie anglaise

Comme son nom l’indique, la broderie anglaise est une broderie qui tient son origine de l’Angleterre lors du 19ème siècle. Son utilisation ne s’est pas seulement concentrée dans ce pays, mais également en Irlande et en Écosse. Elle fut à l’origine utilisée pour la confection de vêtements pour enfants et sous-vêtements. Son application a évolué au cours des années et il est maintenant possible de distinguer différents types d’utilisation pour cette broderie. Il s’agit d’une simple toile de fibres mélangées ou de coton.

La broderie anglaise se distingue principalement par ses différents motifs constitués de trous ovales ou ronds, plus connus sous l’appellation d’œillets brodés au point de boutonnière. Vous pouvez trouver des pièces avec motifs à fleurs, tiges, vignes ou feuilles. Ces motifs sont délimités par plusieurs points de broderie simples. Traditionnellement réalisée à la main, cette broderie peut actuellement être créée grâce à des machines assez sophistiquées et automatisées. Bien entendu, la broderie anglaise à la main reste très appréciée pour les personnes souhaitant faire des activités créatives.

La réalisation d’une broderie anglaise

La création d’une broderie anglaise suit un procédé technique bien précis. Il faut avant tout savoir que cette broderie est réalisée à partir d’un point de cordonnet effectué sur un fil de préparation. Ledit fil délimite des contours mis à jour et découpés souvent en forme d’œillets. Les motifs peuvent également être des carrés, feuilles ou encore amandes en fonction des préférences. Le plus difficile reste la réalisation des coups de ciseaux qui ne doivent pas être trop ou pas assez évidés au risque de créer des déformations ou des irrégularités sur les motifs.

La phase de réalisation passe par le passage du fil de préparation sur le contour de l’œillet, le perçage du tissu avec un poinçon et la réalisation de petits points très serrés de cordonnet. Dans le cas d’un grand œillet, il est nécessaire de fendre le tissu avec des ciseaux avant d’élargir l’œillet au poinçon. Pour les très grands œillets, il est nécessaire de réaliser un rabat du surplus de tissu avec une aiguille lors de la réalisation du point de cordonnet. Vous pouvez aussi faire un bourrage d’une zone de l’œillet si vous souhaitez créer du relief.

Les attraits de la broderie anglaise

La broderie anglaise peut se définir comme un art de décoration réalisé sur des tissus. Il permet de donner du relief ou créer un motif plat sur celui-ci à l’aide de fils. Ces fils peuvent être de textures et de couleurs variées ce qui permet un large choix de personnalisation. Il est même possible dans certains cas d’ajouter à la broderie des paillettes.

Cela permet à la broderie anglaise de répondre à bon nombre d’utilisation. Elle peut servir aussi bien à la création d’accessoires et d’empiècements qu’à la confection d’habillements. Ainsi, il est possible de trouver des motifs de broderies anglaises aussi bien sur les pièces de lingeries que sur les robes, les linges de maison, les vêtements pour femmes et enfants, les chaussures et les garnitures de coussins.

En somme, la broderie anglaise est une excellente activité pour ceux qui souhaitent améliorer leurs compétences créatives. Il faut cependant de la patience et une certaine dextérité pour arriver à produire des pièces de qualité. La meilleure solution est alors de s’y adonner assez fréquemment.

Comment tricoter une écharpe ?
Quoi tricoter au crochet ?